Challenge sportif de l’été 2016 : les via ferrata en Rhône-Alpes !

Quoi de mieux de se challenger soi-même ? Rien. Et c’est ce que j’ai décidé de faire pour la période estivale qui arrive.

Amateur de sport et plus particulèrement des sports de montagne, j’ai décidé de me fixer un objectif personnel : aller faire les via ferrata de la région Rhône-Alpes, région où je suis installé depuis déjà plus de 10 ans.

Vous avez dit via ferrata ?

Petit rappel sur ce qu’est une via ferrata. Il s’agit  ”d’un itinéraire sportif, situé dans une paroi rocheuse, équipé avec des éléments spécifiques (câbles, échelles, rampes, etc.) destinés à faciliter la progression et optimiser la sécurité des personnes qui l’utilisent. Il s’agit d’une activité intermédiaire entre randonnée pédestre et escalade” (définition Wikipédia).

via ferrata de Rhône-Alpes 2

Ces itinéraires sont classés par difficulté en fonction du dénivelé, du temps de parcours, des obstacles à franchir, etc. Les via ferrata sont cotées en France par niveau :

  • F : facile
  • PD : peu difficile
  • AD : assez difficile
  • D : difficile
  • TD : très difficile
  • ED : extrêmement difficile

Alors quel challenge ? 

Parce qu’il s’agit d’une activité complète tant par le coté ludique que sportif, j’ai décidé de me lancer ce challenge !

J’ai déjà fait certains parcours comme la via ferrata des Vigneaux ou celle de la dent de Crolles. Mais il reste de nombreuses via feratta en Rhône-Alpes et j’ai donc récupéré un tableau regroupant 67 itinéraires sur le site laviaferrata.net (merci à ce site !) qui concentre de précieuses informations.

via ferrata de Rhône-Alpes 4

Du bon matériel pour un bon moment !

via ferrata de Rhône-Alpes 5Le matériel pour pratiquer la via ferrata est issu du milieu de l’escalade : il s’agit du matériel nécessaire pour être en sécurité. On va retrouver :

  • Un baudrier
  • Un casque
  • 2 longes se terminant chacune par un mousqueton. Les longes actuelles possèdent un système d’absorbeur d’énergie en cas de chute.
  • Des chaussures adaptées aux parois, échelles, barreaux, etc.
  • Des “mitaines”

A tout cela on peut ajouter du matériel de base comme des vêtements adaptés à l’effort et aux conditions climatiques. Et il y a plus qu’à !

En fonction des temps de trajet et d’effort, je vais m’organiser afin de pouvoir parcourir un maximum de ces parcours durant l’été 2016. Je ferais un petit point après chaque journée sur ce site !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *